Qui peut en bénéficier ?

A l’instar des autres psychothérapies, la TIP-A ne prétend pas être efficace pour tous types de pathologies. En effet, son intérêt réside surtout, dans le fait qu’elle se focalise de manière précise et spécifique sur les troubles mettant en jeu les relations interpersonnelles marquées par une dysfonction qui opère souvent à l’insu du patient.

Aussi, s’adresse-elle à des personnes présentant des difficultés interpersonnelles en lien avec un deuil pathologique, un conflit interpersonnel ou une transition de rôle (autrement dit, un changement de statut social, tels la naissance d’un enfant, un licenciement ou une dépression du post-partum), associées ou non à des pathologies psychiatriques, classiquement rencontrées avec ces troubles d’attachement.

Globalement et de façon schématique, nous envisageons les indications de la TIP-A selon deux registres qui peuvent être isolés ou combinés :

1) des domaines problématiques :
– le conflit interpersonnel / contexte de souffrance conjugale
– le deuil pathologique
– les transitions de rôle

2) des pathologies psychiatriques :
la dépression
– la dysthymie
le trouble bipolaire
le trouble personnalité limite
les addictions
– le TDA/H et le haut potentiel
– le burn-out

Il est également possible de prendre en charge des patients souffrant de dépression chronique ou de troubles de la personnalité, ou encore d’aider des personnes présentant des difficultés relationnelles et ce, sans l’existence obligatoire d’un domaine problématique ou de dépression.

Si vous êtes un patient et que vous ne savez pas si vous pourriez bénéficier de cette thérapie, rapprochez-vous du centre de thérapie interpersonnelle pour une aide et éventuellement une évaluation qui ne vous engage pas à un suivi psychothérapeutique.