Préface du Pr Philippe Jeammet

J’ai été particulièrement sensible à la demande du docteur Hassan Rahioui d’écrire cette préface, en raison de l’estime en laquelle je le tiens et de la qualité de son livre, et je l’en remercie.

La qualité de cet ouvrage tient au fait qu’il s’agit bien d’un véritable manuel de thérapie interpersonnelle basée sur l’attachement, clair, concis et didactique, qui accompagne le clinicien tout au long des étapes de la thérapie : de la rencontre avec le patient, l’évaluation des difficultés, le diagnostic, jusqu’au projet thérapeutique, sa mise en place et son suivi. Le regard du clinicien et l’état d’esprit qui président à cette rencontre avec le patient viennent confirmer la valeur de cette approche.

Ce manuel reflète ce que la psychiatrie actuelle peut offrir de meilleur dans son approche thérapeutique et développe une démarche ouverte, sans dogmatisme, sachant allier différents outils au service du traitement des patients. Le parcours professionnel du Dr Rahioui en atteste. De ses propres mots, il est « un psychiatre ayant été formé aux thérapies cognitives et comportementales mais ayant également baigné dans une ambiance psychanalytique ». Formé à la thérapie interpersonnelle aux États-Unis auprès du Pr H. Weissman à Columbia, il n’hésite pas à intégrer à cette méthode la théorie de l’attachement de Bowlby et ses « modèles internes opérants ». Il sait choisir les outils qui lui paraissent le plus pertinents pour aider ses patients à sortir de l’impasse où les enfermaient leurs troubles, tout en demeurant ouvert et surtout, insiste-t-il, en évitant de « s’opposer systématiquement à tout ce qui vient de l’extérieur ».

Ainsi adossée à la théorie de l’attachement, la TIP devient la TIP-A en intégrant l’apport des différents styles d’attachement liés au lien affectif primaire. Cette ouverture n’est pas flottement. Il s’agit bien de l’enrichissement, par la théorie de l’attachement, de la thérapie interpersonnelle, qui est et demeure une thérapie brève et structurée, centrée sur les dysfonctionnements interpersonnels. Faire évoluer les modalités d’attachement suppose que le thérapeute puisse devenir lui-même une base d’attachement. On perçoit les qualités personnelles du Dr Rahioui dans la façon à la fois claire et nuancée dont il guide le thérapeute pour établir cette indispensable « alliance thérapeutique » et dénouer tous les pièges qui la menacent en fonction des différents modes d’attachement du patient.

Au-delà de la méthodologie, propre à cette technique, il est bien question ici de modalités de gestion émotionnelle des relations qui devraient concerner tous les professionnels.

« Le nombre de tâches incombant au thérapeute est important » mais il est rare de les voir énoncées avec tant de pertinence. La portée des séances liminaires, et notamment de la première, est rappelée avec justesse, ainsi que le partage avec le patient de la nature et de l’objectif du traitement qui lui est proposé.

Le travail de clarification qui a permis de rendre cet ouvrage si intelligible et pénétrant est particulièrement remarquable.

Ce manuel de thérapie interpersonnelle basée sur l’attachement est donc indispensable à ceux qui veulent se former à cette approche, mais bien au-delà, il concerne tous les professionnels travaillant dans le champ de la psychiatrie, ainsi que les patients et leurs familles. Ils y trouveront un éclairage vivant et riche sur la compréhension des maladies mentales et de leur traitement.

Pr Philippe Jeammet